API, que se cache-t-il derrière cette notion si utile pour l’ERP ?

Tout autant utilisé qu’apprécié, le terme API est symbole de maturité lorsqu’il est lié aux systèmes d’information. Cette technologie de l’interface utilisée pour la synchronisation entre applications et l’échange de données connait un engouement certain auprès des entreprises.

 

Définition API et utilisation avec un logiciel ERP

 

On parle même de stratégie API et de pilier de la transformation digitale. Devenues de véritables produits stars, elles sont partout et profitent de l’essor du web et du cloud. Dans cet article, nous revenons sur la notion d’API et vous expliquons comment elles peuvent être un véritable atout pour votre ERP.

Voici les différents points de passage auxquels vous pouvez accéder :

Qu’est-ce qu’une API ?

L’API est le concept informatique qui va permettre à deux applications distinctes d’interagir, de communiquer et d’échanger des données de manière automatique. Le sigle API signifie « Application Programming interface » traduit littéralement par interface de programmation.

Une interface de programmation va être le maillon pour relier plusieurs systèmes et les rendre interopérables sans intermédiation humaine. Plus techniquement, le sigle API regroupe l’ensemble des protocoles qui permettent l’intégration et facilitent les interactions entre plusieurs logiciels. On entend donc communément les termes d’API SOAP, REST ou encore de WebServices.

L’API est devenue indissociable des systèmes d’information des sociétés avec à la clé l’optimisation de leur architecture informatique, l’accès à de nouvelles fonctionnalités et une réduction des coûts globaux !

A l’opposé, qu’est-ce que n’est pas une API

L’API est donc un élément intangible fonctionnant tel un mode d’emploi entre deux applications sur le principe d’un accord d’entrées et de sorties.

En complément de la définition et afin de mieux comprendre le sens donné à ce concept, précisons ici ce qu’une API n’est pas. Sur cette base, une API :

  • N’est pas un logiciel
  • N’est pas une interface utilisateur : synonyme d’interface de programmation, l’API peut cependant être exécutée via une interface utilisateur
  • N’est pas un serveur : un serveur peut héberger l’API pour la fourniture des données et fonctionnalités

Les APIs dans notre quotidien

Aujourd’hui, nous sommes tous des clients et utilisateurs d’API. Avant d’aller plus loin dans l’explication de leur utilité, voici déjà trois exemples concrets de notre quotidien :

  • L’affichage de Google Maps sur un site internet et sa page contact
  • La consultation de données météo pour une localisation précise via une application de téléphone
  • La recherche de tarifs et prix en temps réel sur les sites de comparateur de vols

A quoi servent les APIs ?

Les APIs et autres webservices présentent un intérêt tant pour les développeurs que pour les clients finaux.

Pour un développeur, l’API est l’interface pour accéder aux fonctionnalités d’un autre programme. Pour un utilisateur final, l’API est l’outil pour enrichir un programme avec de nouvelles possibilités de manière dynamique sans avoir à connaître tous les détails de mise en œuvre.

Les bénéfices des APIs sont concrets. Voici une liste non exhaustive des avantages de ces interfaces de programmation :

  • Facilité d’administration et de développement
  • Industrialisation de l’échange des informations
  • Sécurisation et contrôles des ressources et données
  • Optimisation des usages et simplification des processus
  • Meilleure maîtrise du budget informatique etc.

Pourquoi les APIs sont-t-elles aussi importantes ?

A quoi sert une API en informatique ? Aujourd’hui et même depuis quelques temps, les APIs jouent un rôle prépondérant dans le développement des sociétés. Cette influence peut être directe tant au niveau de la performance commerciale que de l’innovation ou même de la notoriété d’une marque.

Cette tendance est clairement visible notamment pour les éditeurs de solutions et tout leur écosystème de partenaires intégrateurs dont les offres évoluent fortement avec les APIs pour coller au mieux aux besoins de leurs clients.

Concrètement un système de gestion ouvert grâce aux APIs pourrait être un critère différenciant au moment de comparer plusieurs solutions ERP entre elles.

Pertinence de l’offre

Une API permet à une entreprise d’intégrer de nouvelles fonctionnalités complémentaires à ses propres produits ou services. Plus besoin de partir d’une feuille blanche en redéveloppant des applications. Par ce biais, une offre devient bien plus pertinente sur de nombreux aspects :

  • Gain de temps
  • Réduction des coûts internes
  • Allongement de l’expérience utilisateur
  • Satisfaction et fidélité client etc.

Par exemple, grâce à des APIs, Sage a complété l’offre autour de X3 en mode ERP étendu avec des solutions métiers type WMS ou GED éditées par différents fournisseurs.

Stimulation de l’innovation

L’API ouvre les portes à un nouveau mode de distribution de l’information. A l’échelle d’une entreprise, on pourrait même parler de stratégie API.

Aujourd’hui, ces interfaces de programmation sont considérées comme un véritable vecteur d’innovation.

Il ne s’agit plus de simples extensions. Ces outils informatiques deviennent des composantes à part entière de produits poussant les réflexions aussi bien en interne que par des collaborations externes. Dans certains cas, un ERP ouvert peut être un véritable critère différenciant.

Atout pour la marque

Les applications de ce type favorisent la naissance de partenariats aussi bien avec les fournisseurs dont vous utilisez leur solution qu’avec les entreprises qui se servent de votre API.

Indirectement, chacune de ces collaborations que l’on peut qualifier de technologique vous permettra d’étendre votre notoriété de marque.

L’exemple Salesforce résume à lui seul l’ampleur du phénomène. L’entreprise de San Francisco a construit en partie sa réputation autour de ses APIs lesquelles ont permis à d’autres structures de proposer leurs propres applications connectées à celles de Salesforce.

Rootstock est l’une de ces illustrations. Cet ERP développé sur la plateforme Salesforce utilisent certaines APIs de l’éditeur afin d’étoffer sa solution de gestion.

API Rest, API Soap et webservices : tous la même chose ?

SOAP, rest, webservices … ces termes sont majoritairement utilisés dans un contexte similaire. On les retrouve dans de plus en plus d’articles liés à l’informatique et surtout au web. Si vous êtes un initié, pas de soucis. Si vous êtes une personne « métier » (marketeur, comptable, production etc.), les nuances peuvent vous paraître un peu plus floues.

Remettons ensemble de l’ordre sur chacune de ces notions.

Soap vs Rest

Soap : Un protocole d’échange

Par définition, le SOAP est un protocole spécifique de messagerie basé sur le format XML qui fournit des normes et un cadre pour l’échange d’informations entre plusieurs dispositifs ou applications.

Le protocole SOAP, pour Simple Object Access Protocol, est le modèle officiel géré par le W3C (World Wide Consortium). Derrière une API SOAP, il y a nécessairement l’utilisation du langage XML pour les échanges de messages et l’utilisation des protocoles de transport HTTP ou SMTP pour la réception des requêtes.

De par sa nature, l’objectif du SOAP est de simplifier les échanges de données d’une application à une autre s’exécutant à partir d’environnements différents (Windows, Linux) ou qui ont été développés dans des langages différents.

Rest : Un style d’architecture

Par définition, le REST est un style d’architecture regroupant un ensemble de principes et de contraintes par lesquels les données sont transmises sur une interface standard ».

Une API REST, pour Representation State Transfer, est devenu récemment le type d’API le plus utilisé sur Internet. Des services web qui respectent entièrement le style architectural REST sont aussi appelés RESTful. L’envoi d’une requête se fait majoritairement par le protocole HTTP tandis que les retours d’informations peuvent être formatés en code HTML, XML, texte brut ou JSON (format qui tend à être le plus courant).

De par son profil, ce style d’architecture se veut orienté ressources ou chacune est accessible via un identifiant unique sous format d’URL. Il n’existe pas de norme officielle régissant ce modèle mais 6 critères définis par son créateur Roy Fielding qu’il convient de respecter pour les développeurs :

  • Une architecture client-serveur
  • Un serveur sans état
  • Une mémoire cache
  • Un système à couches
  • Code à la demande
  • Une interface uniforme

Faut-il comparer Rest et Soap ?

Sans surprise, la curiosité humaine nous pousse à comparer, voir à opposer SOAP et REST. Dans ce cas de figure, il est plus intéressant d’observer la situation sous un prisme différent.

SOAP et REST sont deux approches différentes d’interfaçage qui ne sont en rien des opposés. Ces deux technologies sont parfaitement adaptées à l’ère du tout digital, du full data et présente chacune des avantages comme des inconvénients.

Il appartient au développeur, à celui qui code, d’avoir le dernier mot et de décider quelle approche sera la plus pertinente en fonction de l’application qu’il vise et du contexte.

Pour résumer, la principale différence entre ces deux modèles se situe sur un plan technique : SOAP est un protocole reposant sur le format XML tandis que REST est un style architectural.

Il faut savoir qu’aujourd’hui, le Rest est le format majoritairement utilisé lorsqu’il s’agit de mettre en œuvre une API moderne.

Le tableau ci-dessous vous donnera un aperçu un peu plus complet des caractéristiques de chacune de ces technologies.

 

tableau des différences entre api soap et rest

 

API et Webservices

Si vous assistez à une conversation entre développeurs, vous remarquerez que l’expression « webservice » sera autant utilisée que le terme API.

Entre API et webservice (ou service web en français), il n’est aussi aucunement question de comparaison puisque ce dernier est une API basée sur le web.

Pour être plus précis, un webservice est un moyen de communication entre deux applications via le web soit en SOAP, en REST ou en HTTP. L’objectif premier d’un webservice est de rendre accessible un service, de mettre à disposition une bibliothèque de fonctions depuis une URL.

A la lecture de ces quelques lignes, on se rend compte que la nuance se veut mince mais bien perceptible puisque le webservice va faciliter les interactions entre plusieurs machines situées sur un réseau tandis que l’API sert d’interface pour permettre à des applications de communiquer. Ce type d’API est conçu pour avoir une interface existante dans un format traitable par des machines de différentes natures.

Un webservice est en quelques sorte une sous-couche de l’API. Tous les webservices sont des APIs alors qu’à l’inverse, une API n’a pas nécessairement besoin de passer par internet.

Quelle est l’origine des APIs ? Qui peut être distributeur ?

Avec l’avènement du web, les APIs ont fait boom. De nombreux organismes ont décidé d’éditer leurs interfaces avant de les proposer à l’externe en mode Open Data ou de manière monétisée.

Sans plus de suspense, il y a de très très gros pourvoyeurs parmi ces éditeurs d’API. Des acteurs connus de tous qui ont su rendre leurs applications populaires de par leur utilité, facilité et convivialité :

  • Microsoft
  • Google
  • Facebook
  • Salesforce
  • Amazon
  • … Flickr, DropBox, AirBnB, Twitter … etc.

Microsoft a commencé dès 1985 à proposer des API à sa communauté de développeurs. Google est un mastodonte qui a su rendre incontournable ses services web (Google Map). De son côté Amazon avait lancé en 2006 son webservice de mise à disposition d’une plateforme de stockage de données sur le cloud. C’était déjà, à l’époque, la naissance de l’Infrastructure As A Service (IaaS).

Les exemples d’entreprises ayant développé des APIs sont multiples. Ici, nous avons uniquement listé des grands noms mais il faut retenir que tout le monde peut créer une API et la mettre à disposition.

Pour preuve, nous allons rajouter un nom en toute modestie à cette liste : Flow Line Intégration 😊.

Et oui, nous proposons également notre propre connecteur pour l’ERP Sage X3 dans l’objectif de l’associer à un CRM puissant.

Quel est l’intérêt d’une API avec un logiciel ERP ?

Il faut être conscient que l’API est une aide précieuse pour un logiciel de gestion. L’API va permettre d’intégrer ou d’extraire des informations entre une application tiers et un ERP et ce, en temps réel.

ERP, Cloud et ouverture vers l’extérieur

L'ERP communique avec applications grâce aux API Tout comme les API, l’intérêt des entreprises pour les logiciels ERP s’est développé et continue à se développer avec l’apparition du cloud.

Un logiciel ERP est la colonne vertébrale d’une entreprise pour la gestion et la planification des ressources. Mais il arrive que certains aspects plus opérationnels d’une activité ne soient pas prise en charge par la solution. L’ERP a donc besoin de communiquer de plus en plus avec l’extérieur.

Le cloud offre un cadre parfait à l’ERP et l’API (notamment par les webservices) joue le rôle de sésame pour fluidifier la communication entre les applications. L’ERP va pouvoir être interfacé avec des applications spécialisées afin de centraliser l’ensemble des données de la société et mettre à disposition une seule plateforme d’utilisation pour vos collaborateurs.

Tendance et bénéfices du best of breed

Avec des solutions best of breed, les entreprises peuvent, par définition, additionner à leur ERP des solutions de pointes à destination d’une fonction ou d’un département spécifique.

Le best of breed qui signifie littéralement « meilleur dans la catégorie » offre une plus grande agilité et marge de manœuvre aux systèmes d’information. La personnalisation se veut pousser à son maximum pour répondre à des besoins de plus en plus complexes.

Résumé simplement, l’ERP est votre source de référence à laquelle vous pouvez ajouter des outils best of breed pour répondre à des besoins précis. Grâce à la combinaison et au positionnement déterminé de chacune des solutions, l’entreprise apporte une certaine flexibilité d’exploitation à son système d’information.

API et ERP : Exemples d’usages bénéfiques

L’exploitation des APIs permet d’ouvrir les horizons à un ERP avec des solutions dédiées par fonction voir par métier.

Pour illustrer ces différents apports on pourrait vous parler de GED, de WMS ou encore de Business Intelligence mais on a préféré vous présenter 2 cas d’interfaçage que l’on retrouve de plus en souvent dans les demandes de nos clients : site e-commerce et CRM.

Site e-commerce et ERP : Prestashop et Sage X3

Que ce soit en BtoB ou BtoC, avoir un site de vente en ligne ouvre des nombreuses opportunités aux entreprises aussi dans l’exposition de leurs produits et/ou services que de l’acquisition de nouveaux clients.

Avec une activité e-commerce en plein essor, le besoin d’intégrer son site marchand à l’ERP va vite se faire ressentir. Dans ce type de situation, la synchronisation des champs d’information est incontournable pour automatiser certaines tâches redondantes, soulager le service ADV et donc gagner en productivité.

Pour assimiler les avantages d’une telle connexion, prenons l’exemple d’un site Prestashop avec l’ERP Sage X3. La bonne compatibilité entre les deux plateformes permettra :

  • L’importation des commandes clients et devis dans la gestion commerciale de l’ERP
  • La mise à jour de fiches produits de l’ERP vers le site marchand
  • La récupération des prix et l’actualisation automatique depuis X3
  • La récupération et mise à disposition de la disponibilité des stocks sur le site web etc.

A Flow Line, nous accompagnons régulièrement nos clients sur cet enjeu. A noter qu’à l’instar de toute implémentation d’un ERP au SI d’une entreprise, chaque interfaçage doit s’adapter et répondre aux caractéristiques des plateformes.

ERP et CRM : Salesforce et Sage X3

Sur ce site internet, on a vous déjà pas mal exposé l’axe ERP-CRM et on va continuer à le faire tellement les bénéfices pour une société peuvent être importants.

Au-delà de tous les avantages qu’apporte le CRM Salesforce pour votre relation client, la mise en place d’un connecteur avec l’ERP X3 permet une synchronisation en temps réel et complète pour l’ensemble des données d’une entreprise.

Cette connectivité instantanée est un élément indispensable à la fluidité et simplification des processus métiers. Un certain nombre de tâches sont automatisées permettant ainsi aux collaborateurs de passer plus de temps sur des missions à forte valeur ajoutée.

Les bénéfices sur le plan organisationnel sont nombreux : meilleure prise de décision, meilleure expérience client et utilisateur, plus de mobilité, gain de productivité, réduction des coûts administratifs etc.

Pour aller plus loin sur ce thème, nous vous détaillons exactement comment fonctionne le connecteur Sage X3 avec Salesforce ici !

Les APIs ont-elles une influence dans le choix de son ERP ?

Un ERP ouvert est plutôt un symbole de modernité et d’évolutivité. Lors de votre recherche d’une solution, si l’un des logiciels n’intègre pas des API, cela peut être un signe d’un manque renouvellement ou d’agilité.

Le choix d’une solution ERP repose avant tout sur l’étude de vos besoins. Vous allez probablement choisir une solution pour 8 à 10 ans. Peut-être qu’à aujourd’hui, vous ne ressentez que le besoin de se concentrer sur la gestion de production ou commerciale. Est-ce que cette analyse sera toujours d’actualité dans 3 ou 5 ans lorsque votre structure aura évolué ?

A ce stade, on pose une question simple : est-ce que la bonne solution ne serait pas de combiner un ERP complet sur le « core » tout en s’assurant que les API soient ouvertes pour, à l’avenir, une possible intégration de produits tiers ? Analysez vos enjeux, formulez votre réponse et intégrez ces éléments dans votre cahier des charges au plus tôt.

 

POUR RESUMER EN 3 QUESTIONS

Qu’est-ce qu’une API en informatique ?

Une API est un ensemble de fonctions et protocoles informatiques par lesquels deux applications indépendantes vont pouvoir interagir sans intervention humaine. En d’autres mots, l’API est le connecteur qui permet à deux logiciels de communiquer de manière réciproque et automatique. Une API expose des services qui peuvent prendre différentes formes. Un webservice est une API basée sur le web.

Que représente les API dans le monde informatique d’aujourd’hui ?

Pour donner un chiffre, le marché mondial des services cloud a connu une hausse de 17% en 2020. Les éditeurs ont bien mesuré toute l’importance des webservices dans la digitalisation des entreprises. Google, Amazon, Salesforce ou encore Facebook mettent leur API au cœur de leur stratégie de développement. De nombreuses start-up voient le jour en développant leur propre API. Dans le monde du logiciel de gestion, Sage suit ce chemin en proposant tout un environnement d’applications spécifiques autour de l’ERP X3.

Pourquoi les APIs sont-elles importantes pour un ERP ?

Les API permettent de compléter facilement votre outil ERP avec d’autres applications spécialisées pour votre activité. L’API offre une ouverture à l’ERP en ajoutant les meilleures solutions de chaque catégorie. Les avantages sont multiples : personnalisation du système informatique, minimisation des risques, indépendance vis -à-vis des éditeurs, coûts réduits, amélioration de l’expérience utilisateur etc.