Conseil choix ERP :  7 critères de sélection

 

 

Votre entreprise a lancé son projet ERP. Vous êtes chargé de faire le tri parmi toutes les solutions du marché. Dans cette situation, quel ERP choisir mais surtout, comment le choisir ? Pas de panique, vous n’êtes pas le premier à passer par là. Retrouvez nos conseils et 7 critères de sélection pour arriver à intégrer la bonne solution ERP pour votre entreprise.

 

Les enjeux de l’ERP en entreprise

L’ERP est une « science informatique » extrêmement évolutive. Ces solutions de gestion apparus dans les années 80 ont peu à peu envahit les entreprises. Aujourd’hui, l’ERP est considéré comme l’outil central du système d’information par une grande majorité de directeurs et responsables informatiques.

 

Les logiciels ERP ont évolué au rythme des besoins des entreprises. Les éditeurs ont multiplié les innovations que ce soit dans la capacité de traitement de données, l’apparition de nouvelles technologies (notamment le cloud) ou encore dans la création de fonctionnalités de gestion.

 

En 2020, on parle de gestion verticalisée, de l’avènement des solutions cloud, de mobilité, de collaboration, d’objets connectés et d’intelligence artificielle. Parmi tous ces sujets reliés au système d’information, l’ERP est au centre.

 

Choisir un ERP pour le long terme

Choisir la bonne solution de gestion ERP, c’est voir loin. Il faut penser long-terme.

 

Un logiciel implique des coûts, mais il est surtout un investissement pour votre système d’information dans la réalisation de vos objectifs.

 

En moyenne une entreprise garde son ERP entre 8 à 10 ans. Il faut donc anticiper sur l’évolution de votre structure en lien avec la stratégie. C’est un conseil que tout bon intégrateur donnerait au moment de proposer une solution à un client.

 

Pensez à la croissance de l’entreprise, au développement de son activité, à la diversification produits ou services, à son expansion à l’international etc. Choisissez une technologie pérenne.

 

Regardez aussi du côté de l’éditeur. Vérifiez quelques éléments tel que son positionnement, sa santé financière, sa vision, ses dernières innovations ou encore ses références actuelles.

 

Les 7 critères de choix d’un ERP

1er critère : en fonction de vos besoins

Votre futur système ERP doit parfaitement répondre à vos priorités.

 

Vous avez analysé le fonctionnement de l’entreprise et avez identifié vos points forts et faibles actuels. A cette étape, vous devez connaître vos besoins réels et les fonctionnalités essentielles qui permettront de :

 

  1. Combler vos lacunes
  2. Assurer une gestion moderne
  3. Garantir la réussite de vos projets d’entreprise
  4. Etc.

 

Des essentiels auxquels la solution ERP devra répondre de par sa couverture fonctionnelle.

 

2nd critère : en fonction de votre organisation

Autrefois vu comme de simples solutions pour la comptabilité des entreprises, les logiciels ERP se sont développés et intègrent de nombreuses briques fonctionnelles.

 

Un ERP peut participer à l’ensemble des opérations d’une entreprise. Il doit être calqué sur l’organisation de la société. En somme, ni sous-dimensionné, ni surdimensionné au risque de déconstruire plutôt que de construire.

 

Dans le cas d’une TPE ou PME, une solution de gestion ERP avec les fonctionnalités de base suffira. Pour une entreprise de 500 utilisateurs avec des activités à l’international, un logiciel multilingue, devise ou législation sera plus adapté.

 

3ème critère : en fonction du coût

Le coût d’intégration d’un logiciel ERP est vite abordé. Les budgets ne sont pas extensibles. Combien coûte un ERP ? Le prix de ce type de solution est extrêmement variable. Il va, entre autres, dépendre du coût de déploiement, de la licence logiciel ou encore de sa maintenance.

 

Cependant, au coût d’un ERP, il convient toujours d’associer un retour sur investissement (ROI). Ce ROI inclura les économies de gestion, les augmentations potentiels en production et de productivité des collaborateurs ou l’amélioration des ventes. Pour rappel, un système ERP est un levier source de croissance pour l’entreprise. On estime le cycle de vie du produit entre 8 et 10 ans.

 

4ème critère : en fonction de l’expérience utilisateur

L’adoption d’un nouvel outil de gestion est aussi un défi pour l’entreprise. La résistance au changement peut être plus ou moins forte selon les organisations et les habitudes de travail.

 

Il est important d’impliquer des futurs utilisateurs dans le projet et leur montrer l’utilité du nouveau logiciel. En premier lieu, on pense à l’ergonomie et au design. Il faut aussi montrer que la bonne information arrivera au bon endroit au bon moment. Un gain de temps et de nouvelles pratiques intuitives et intelligentes qui plaisent.

 

5ème critère : en fonction de l’accompagnement

Un projet ERP est le choix d’une solution, mais c’est aussi choisir un prestataire. C’est ce prestataire, intégrateur et/ou éditeur, qui va implémenter la solution, en assurer le support et les mises à jour.

 

L’humain est un facteur de réussite. Chaque intégrateur et/ou éditeur dispose de ses propres caractéristiques. Vérifiez son expertise, ses références, assurez-vous de la qualité de son support, de sa disponibilité, de la modernité de ses solutions ou encore de sa vision sur le cycle de vie d’un ERP.

 

6ème critère : en fonction de votre système d’information

Une entreprise peut utiliser une multitude d’outils se complétant et composant son système d’information actuel.

 

Pour qu’un ERP s’intègre dans le quotidien d’une entreprise, celui-ci doit être en mesure de communiquer avec vos autres applications. Cela peut être le cas avec un CRM, un système de paie ou encore un outil marketing. Une condition obligatoire dans le choix de votre solution.

 

7ème critère : en fonction de la technologie

Les logiciels ERP on-premise (ou sur site) ont longtemps été la norme en entreprise. Avec l’arrivée du cloud, la plupart des éditeurs se sont rués sur la technologie et proposent les deux formules au client.

 

Lorsque vous allez choisir votre ERP, vous allez rapidement devoir faire un choix technologique. Dans le cas d’un ERP sur-site, le logiciel sera installé localement sur les serveurs. L’entreprise aura la responsabilité de l’hébergement des données et de l’ensemble de l’infrastructure. Si vous optez pour un déploiement dans le cloud, l’ERP, en mode saas, et les données seront hébergées à distance sur les serveurs de votre fournisseur.

 

Deux types d’ERP pour un usage différent. A l’heure du travail collaboratif, de la recherche de mobilité et du télétravail, l’ERP cloud accessible simplement via son navigateur internet offre de nouvelles opportunités aux entreprises.

 

Comment choisir un ERP ?

  1. Comparaison ERP : Sélectionner le meilleur ERP pour l’entreprise